La question des changements climatiques à l'ordre du jour pour les pays ACP


10 Juillet 2014
Pacific Harbour, îles Fidji

Les effets du changement climatique dans la région du Pacifique représentent un défi unique pour sa population de sorte qu’il en devient est primordiale d’apprendre à s'adapter à  ses impacts.

Le Programme Intra-ACP de l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC) (1) a tenu sa 3ème réunion du Comité de Pilotage du Programme (PSC) les 9  et  10 Juillet 2014, au Pearl South Pacific Resort à Pacific Harbour, îles Fidji. La réunion a été organisée par le Secrétariat ACP, en collaboration avec l'Université du Pacifique Sud (USP), situé à Suva, îles Fidji.

S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture de la 3ème PSC, l'Ambassadeur de la Délégation de l'Union Européenne pour le Pacifique, M. Andrew Jacobs, a réaffirmé l’importance de la valeur du renforcement des capacités nationales et régionales afin de répondre aux besoins spécifiques des pays au niveau national et régional.

"Le changement climatique est une réalité maintenant et affecte déjà les communautés à travers le monde» a déclaré Jacobs. "L'UE a été et continue d'être le plus gros contributeur aux fonds spécifiques sur l'adaptation du changement climatique de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). En effet, 70% de tous les engagements de crédit du Fonds de pays les moins avancés (PMA) et le Fonds spécial pour les changements climatiques (FSCC) proviennent de l'UE ", a-t-il ajouté.

En fournissant des chiffres clés, S.E. M. Jacobs, a souligné que 20% du budget de l'UE est orienté autour du climat; ce qui correspond à la contribution de près de 300 millions EUR de l'UE pour l'AMCC afin de soutenir les pays les plus vulnérables.

En écho aux déclarations de l'ambassadeur, le vice-chancelier adjoint pour la recherche et l’international de l'Université du Pacifique Sud (USP), le professeur John Bythell, a souligné les défis uniques que connaît le Pacifique dans le contexte du changement climatique et a présenté les réponses de l'université afin de faire face à ce défi.

"Le Centre du Pacifique pour l'environnement et le développement durable (PACE-SD) représente notre centre phare de recherche, un système modèle qui nous permettra d’augmenter et d’améliorer notre performance afin de fournir les solutions, un renforcement des capacités, le développement de bonnes pratiques gestionnaires et politiques pour répondre à ce grand défi sociétal. "

"Le Pacifique est unique en termes de vaste étendue de l'océan entre les îles, ce qui signifie que les coûts de transport sont élevés, les îles sont isolés les unes des autres et l’accès aux services de base est de ce fait difficile."

"Les projets d'adaptation au changement climatique tels que le projet USP UE-AMCC est primordial pour le Pacifique afin que nous apprenions la meilleure façon de s'adapter aux différents impacts du changement climatique".

Il a ajouté, "Ces impacts ne ressemblent à rien d’autre auquel les sociétés ont dû faire face auparavant que je me souvienne », au cours de ses remarques liminaires.

La réunion AMCC intra-ACP est actuellement en cours au Pearl South Pacific Resort à Pacific Harbour et compte des représentants des régions ACP.

La réunion de trois jours se termine le vendredi.

Notes

(1)    Au sujet du programme: Le programme Intra-ACP de l’AMCC est une composante de l’Alliance Mondiale sur le Changement Climatique (AMCC) qui cible spécifiquement le groupe des États ACP, en leur offrant une assistance technique afin de soutenir leur lutte contre le changement climatique. Ce soutien est ouvert à toute organisation dans les pays ACP y compris des organisations des secteurs public et privé, des ONG, la société civile et universités. C’est une initiative du groupe des États ACP financée par l’Union européenne et mise en œuvre par le Secrétariat ACP à Bruxelles en Belgique.