Adaptation aux effets du changement climatique et développement des énergies renouvelables au Tchad

Adaptation aux effets du changement climatique et développement des énergies renouvelables au Tchad

Duration
to
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Tchad
Pays impliqués
1
Total budget
8,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

La République du Tchad est confrontée à des phénomènes climatiques extrêmes, qui se manifestent, selon les saisons et les zones bioclimatiques, par des sécheresses de plus en plus sévères, ou par des inondations de plus en plus dévastatrices. La vulnérabilité face à de tels événements est d’autant plus préoccupante que les structures administratives existantes (ministères, agences gouvernementales et collectivités territoriales) manquent de ressources humaines et financières, de capacités et de moyens d’action pour y répondre. Les impacts du changement climatique se font sentir dans l’agriculture, l’élevage, la pêche, la santé, l’habitat et d’autres domaines encore.

Un programme d’action national d’adaptation aux changements climatiques (PANA)  a été publié en février 2009. Toutefois, les moyens pour sa mise en œuvre font défaut. De façon générale, la République du Tchad ne dispose pas actuellement de moyens institutionnels suffisants pour pouvoir pleinement recourir aux mécanismes financiers de la CCNUCC et mettre en œuvre des projets et mesures d’adaptation et d’atténuation. L’intervention de l’AMCC vise à aider le pays à remédier à ces lacunes.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
8,000,000.00 €
Specific objectives

Améliorer la gouvernance climatique, par l’intégration du changement climatique dans quelques politiques sectorielles clés et la réalisation de projets de terrain s’inscrivant dans les priorités du PANA et des priorités connexes.

Key achievements
  • Soutient à la préparation de la Contribution Prévue Déterminée au niveau National du Tchad; et la préparation et la participation à la conférence de Paris - COP21;

  • Appui au Ministère de l'Energie et du Pétrole (MEP) du Tchad dans le calcul du facteur d'émission de CO2;

  • Un appel à propositions pour des projets pilotes sur le terrain a été lancé.

Main activities per result

Des politiques et stratégies d’adaptation et d’atténuation du changement climatique sont élaborées et mises en œuvre, notamment dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage (adaptation) et celui de l’énergie (développement des énergies propres).

  • Un appui sera donné au Ministère de l’Environnement et des ressources halieutiques (MERH) pour la mise sur pied d’un système de suivi du PANA. 

  • Un appui sera aussi fourni pour l’accréditation d’une institution nationale de mise en œuvre ouvrant l’accès direct aux financements du Fonds pour l’Adaptation, et d’une autorité nationale désignée pouvant agir comme point focal pour l’accès au Mécanisme de développement propre.

  • Un processus national sera mis en place pour intégrer le changement climatique dans le prochain Plan national  de développement, ainsi que dans les politiques et stratégies sectorielles relatives à l’agriculture, à l’élevage et à l’énergie.

  • Le Ministère de l’Énergie et du pétrole recevra une assistance pour le calcul du facteur d’émissions de CO2 du réseau électrique, le développement d’un schéma-directeur pour le déploiement des énergies renouvelables, et la mise en place d’un cadre réglementaire et d’incitations financières (tarifs de soutien) favorables à leur adoption.

  • Un cadre institutionnel et budgétaire sera mis en place pour encourager la réplication des expériences couronnées de succès et à la diffusion de pratiques et techniques permettant une résilience accrue au changement et aux aléas climatiques.

  • Il est également prévu de développer et mettre en œuvre une stratégie et un plan de plaidoyer, de communication et d’information.

Des pratiques et techniques permettant une résilience accrue des populations les plus vulnérables au changement et aux aléas climatiques, ainsi qu’une exploitation plus durable des ressources naturelles, sont testées et démontrées sur le terrain, et évaluées en vue de leur adoption à plus grande échelle.

Ce volet comprend le développement, la mise en œuvre et le suivi de quatre projets de terrain s’inscrivant dans les priorités du PANA et des priorités connexes liées l’approvisionnement en bois-énergie. Les projets seront sélectionnés sur la base d’un appel à propositions. À titre indicatif et sous réserve de confirmation, les projets pourraient porter sur le développement de cultures diversifiées adaptées aux risques climatiques extrêmes, des actions de défense et restauration des sols, l’amélioration des zones de pâturage intercommunautaires, et des actions de reboisement en périphérie de la ville de N’Djamena en vue d’augmenter la disponibilité de bois-énergie.

Les deux volets de l’intervention se complètent dans la mesure où le volet institutionnel doit permettre de créer un cadre plus favorable à la réalisation d’actions concrètes d’adaptation et d’atténuation, tandis que les activités de terrain doivent contribuer à mobiliser les parties prenantes à divers niveaux, à motiver l’action au niveau politique et institutionnel et à éclairer les choix en matière d’intégration du changement climatique dans la planification du développement.

Way forward (selected)

Les principales activités à mettre en œuvre peuventt être résumées comme suit:

  • Continuer d'aider l'accréditation d'une entité nationale d'exécution du Fonds pour l'adaptation;

  • Préparer la Stratégie nationale sur le changement climatique du Tchad,

  • Organiser les premiers ateliers nationaux sur: l'intégration du changement climatique dans l'agriculture, l'élevage et le secteur de la pêche; négociations internationales sur le climat; l'accès aux finances climatiques,

  • Créer des outils pour le suivi et l'évaluation des projets au sol d'adaptation et programme PANA,

  • Élaborer un plan directeur de l'énergie renouvelable et la mise en place d'un cadre réglementaire et des incitations financières (tarifs de rachat) pour les énergies renouvelables,

  • Développer et mise en œuvre d'un site web du projet.