Duration
to
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Tanzanie
Pays impliqués
1
Total budget
8,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

L’économie de la Tanzanie est très dépendante de secteurs affectés par la variabilité du climat et le changement climatique, en particulier l’agriculture. La variabilité actuelle du climat cause déjà des dégâts économiques importants. On estime que le changement climatique engendrera des coûts économiques supplémentaires importants à l’avenir, de l’ordre d’1 à 2% du PIB par an d’ici 2030.

Le gouvernement a élaboré une stratégie nationale de lutte contre le changement climatique qui traite tant de l’adaptation que de l’atténuation. Le renforcement des capacités pour faire face aux impacts du changement climatique reste une priorité, particulièrement dans les secteurs très vulnérables tels que l’agriculture. Tandis qu’une réponse globale et coordonnée aux défis posés par le changement climatique voit le jour, il est important de répondre aux besoins d’adaptation spécifiques qui se posent au niveau local, par la mise en œuvre de stratégies de développement rural diversifiées et résilientes au climat. Cette approche peut générer des résultats intéressants tant en termes d’adaptation au changement climatique que de transfert de capacités aux autorités locales.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
8,000,000.00 €
Specific objectives

Améliorer la viabilité environnementale et la sécurité alimentaire en renforçant la gestion des ressources naturelles au niveau local. Ce faisant, le projet cherchera à contribuer à l’égalité hommes-femmes et à la bonne gouvernance en encourageant activement la transparence et la redevabilité.

Main activities per result

L’approche intégrée des éco-villages testée dans le cadre d’un programme pilote est étendue et mise en œuvre dans les zones agroécologiques les plus vulnérables au changement climatique.

Faisant suite à la mise en œuvre de trois projets pilotes d’éco-villages dans le cadre du premier programme de l’AMCC en Tanzanie,  de nouveaux projets d’éco-villages seront sélectionnés pour recevoir un appui sur la base d’un appel à propositions (à présent clôturé). À titre indicatif, ces projets pourraient inclure des activités telles que la démonstration, la promotion et la réplication de mesures intégrées de gestion et de conservation de l’eau ; la conception et la construction de structures de collecte et de stockage de l’eau ; la gestion participative des forêts ; l’établissement de pépinières ; le boisement et le reboisement de parcelles communautaires ou privées ; la démonstration, la promotion et la réplication de techniques agricoles améliorées telles que la micro-irrigation, la gestion des terres et la conservation des sols ; l’introduction d’espèces et variétés de culture améliorées, résistantes à la sécheresse, et d’espèces améliorées de bétail ; l’aquaculture ; la démonstration, la promotion et la réplication de solutions d’approvisionnement en énergie basée sur des ressources renouvelables ; la promotion de techniques et matériaux de construction respectueux de l’environnement et à faible impact ; etc.

La capacité des institutions à évaluer, planifier et mettre en œuvre des stratégies liées au changement climatique est améliorée à divers niveaux (quartier, division, district) de gouvernance locale.

Les projets sélectionnés impliqueront les autorités locales jusqu’au niveau du district et comporteront des activités visant à améliorer la capacité des institutions à identifier, coordonner, planifier et mettre en œuvre des stratégies d’adaptation au changement climatiques au niveau des quartiers, divisions et districts, ainsi que des activités de promotion d’une utilisation efficiente, intégrée et durable des ressources naturelles dans le cadre des plans d’aménagement du territoire et plans de secteur au niveau des villages et des districts. Des événements de sensibilisation et de formation axés sur la conception et la mise en œuvre de mesures d’adaptation efficaces seront organisés à l’intention des décideurs politiques à tous les niveaux de gouvernement. 

La gestion des connaissances est améliorée pour faciliter l’échange des expériences et enseignements tirés de l’approche des éco-villages et la communication des résultats aux principales parties prenantes, aux décideurs politiques et au grand public.

Dans tous les projets sélectionnés, des niveaux de référence reposant sur une évaluation de la vulnérabilité seront établis pour faciliter le suivi des progrès accomplis dans la réalisation des résultats attendus et objectifs. Tout au long de la mise en œuvre des projets, des données seront systématiquement collectées, analysées et diffusées pour soutenir le développement et le partage des connaissances en matière de pratiques d’adaptation innovantes et d’autres expériences faites dans le cadre des projets d’éco-villages. L’information sera partagée en utilisant divers moyens et réseaux, afin d’atteindre les décideurs politiques, les autres parties prenantes et le grand public. Les activités pourraient aussi être étendues à l’éducation environnementale dans les écoles et à d’autres formes de sensibilisation.