AMCC+ Madagascar: Programme de Renforcement des conditions et capacités d'adaptation durable au changement climatique

AMCC+ Madagascar: Programme de Renforcement des conditions et capacités d'adaptation durable au changement climatique

Duration
to
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Madagascar
Pays impliqués
1
Total budget
9,50 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

L'adaptation au changement climatique demande une attention particulière à Madagascar tant ce pays est vulnérable aux chocs climatiques. Pour cette raison, Madagascar est partie contractante de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) depuis 1998. Le pays a également adopté en 2010, la Politique nationale de lutte contre le changement climatique (PNLCC). Celle-ci s’articule autour de cinq axes principaux : 1) Renforcer les actions d’adaptation au changement climatique en tenant compte des besoins réels du pays ; 2) Réaliser des actions d’atténuation au profit du développement durable, y compris à travers des activités de réduction des émissions de dioxyde de carbone dues à la déforestation et à la dégradation forestière (REDD); 3) Intégrer le changement climatique à tous les niveaux ; 4) Développer des instruments de financement pérennes ; et 5) Promouvoir la recherche, le développement et le transfert de technologies. Les mêmes axes se déclinent dans la stratégie sectorielle pour l’agriculture, l’élevage et  la pêche. Madagascar a ratifié, en 1997, la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la dégradation des terres.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
9,500,000.00 €
Specific objectives

L'objectif spécifique est de renforcer les capacités d’adaptation au changement climatique, et ce dans une finalité de développement durable.

Main activities per result

La planification stratégique, la mise en cohérence et le suivi des actions sont renforcés en matière d’adaptation durable au Changement Climatique.

Il s’agira de :

  • Finaliser le cadre stratégique, en particulier le volet adaptation du Plan d'action national de lutte contre le changement climatique (PANLCC) et le Plan national d'adaptation (PNA).

  • Développer et mettre en œuvre le tableau de bord de suivi des indicateurs d’adaptation du PNA et du PANLCC. 

  • Élaborer et tenir à jour une base de données des projets d’adaptation au changement climatique 

  • Développer les cadres de concertation et les mécanismes d’intégration des questions environnementales et climatiques au plan régional et national

  • Développer l’utilisation (et les modalités d’utilisation) des outils d’évaluation environnementale (en particulier les évaluations environnementales stratégiques ou EES) en appui à l’intégration des questions climatiques 

  • Renforcer les capacités des acteurs clés (notamment le BNCCC,  ministères concernés, acteurs locaux etc.) en ce qui concerne leur participation active et leur visibilité au sein des cadres et mécanismes internationaux liées à l'UNFCCC, afin de mieux intégrer les besoins et préoccupations du pays dans le contexte international.

 

Les acteurs clés disposent des informations et des connaissances utiles pour œuvrer à l’adaptation durable au Changement Climatique. 

  • Concevoir et mettre en œuvre des programmes de formations

  • Appuyer les acteurs et institutions actives dans le domaine de la formation, de l’éducation, de l’information et de la sensibilisation

  • Systématiser les activités d’évaluation et d’analyse permettant de tirer des enseignements des efforts d’adaptation 

  • Développer et mettre à jour, en collaboration avec les parties prenantes, les indicateurs pertinents pour le tableau de bord de l’état de l’environnement 

  • Donner aux acteurs clés y compris la société civile l'accès à l’information sur les sources de financement disponibles pour l’adaptation.


Les communes à fort enjeu climatique appuient leur développement sur des schémas d’aménagement adaptés. 

  • Mener les études préparatoires : identifier les communes, compléter l’information de base (images aériennes, plan local d’occupation foncière), convenir du processus et du dispositif de participation et de concertation .

  • Optimiser l’impact de développement durable.

  • Établir les enseignements tirés de cette démarche et assurer leur diffusion y compris auprès d’autres communes.