Duration
to
Status
Active programmes
Région
Caraïbes
Pays
Amérique du Nord
Bahamas
Barbade
Belize
Cuba
Dominique
République dominicaine
Grenade
Haïti
Jamaïque
Amérique du Sud
Guyana
Suriname
Total budget
7,99 M€
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

Les 16 pays bénéficiaires sont tous des petits États Insulaires en développement (PEID), reconnus comme très vulnérables aux effets des changements climatiques. Les impacts menaçant le plus les États insulaires et leurs habitants sont l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des ouragans et l’élévation du niveau de la mer.

Au cours des dernières décennies, la région des Caraïbes s’est principalement concentrée sur des mesures d’adaptation. Plusieurs programmes à portée et approche régionales ont ainsi été mis en œuvre. Parmi eux, on peut relever le projet « Planification pour l’adaptation aux changements climatiques dans les Caraïbes » (PACCC) financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), le projet « Adaptation aux changements climatiques dans les Caraïbes » (ACCC) financé par la Banque mondiale, les projets « Intégration de l’adaptation aux changements climatiques » (MACC) et « Special pilot adaptation to climate change » (SPACC) également financés par le FEM, et l’actuel Programme pilote pour la résilience climatique (PPRC) financé par la Banque interaméricaine de développement. 

Officiellement créé en 2005, le Centre de la Communauté des Caraïbes sur le changement climatique (CCCCC) coordonne la réponse de la région à ce phénomène travaillant sur des solutions efficaces et le développement de projets. Le Centre fournit également aux États membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) des conseils politiques et des directives relatives aux changements climatiques, et fonctionne comme un bureau central d’archives et d’informations sur les données régionales concernant les changements climatiques. 

La composante « Caraïbes » du Programme intra-ACP de l'AMCC s’appuie sur les résultats obtenus par les programmes précédents pour les compléter. Elle a été conçue pour répondre aux lacunes et priorités identifiées. En ce sens, le Cadre stratégique régional pour atteindre un développement résistant aux changements climatiques a été mis à jour. Le document qui en résulte, appelé le Plan de mise en œuvre, constituera la base pour la mise en œuvre de la composante « Caraïbes » du Programme intra-ACP de l'AMCC.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
7,990,000.00 €
Specific objectives

Renforcer les capacités et les résiliences locales, nationales et régionales de façon à articuler le développement durable, la gestion des risques et l’adaptation pour une situation triplement gagnante.

Main activities per result

Les activités sont prévues selon cinq volets:

Surveillance du climat

L’actuel système régional de surveillance du climat sera élargi et intégré dans les Systèmes mondiaux d’observation du climat (SMOC). Grâce à ce programme, 106 stations hydro-météorologiques et 6 stations d’alerte précoce au niveau des récifs coralliens seront mises en place. Un système efficace de collecte, de numérisation et de stockage des données extraites du système de surveillance renforcé sera également mis en place. Enfin, un protocole de partage de l’information sera développé à travers le bureau central du CCCCC.

Modélisation du climat

Afin de renforcer les capacités de prévision des modèles climatiques utilisés actuellement, le programme soutiendra le développement de modèles améliorés basés sur des données à de plus faibles résolutions. À cet effet, un système de nœuds de données nationales et régionales sera mis en place pour poursuivre les travaux de modélisation générale du climat, et des réductions d’échelle seront effectuées. Les capacités requises seront développées grâce à un programme de formation spécifique.

Une fois disponibles, l’utilisation des modèles climatiques améliorés pour l’étude des impacts climatiques sera promue à travers des ateliers régionaux et grâce à la mise en œuvre d’environ dix études d’impact climatique dans la région. Naturellement, ces études plus fiables sur les impacts des changements climatiques permettront d'améliorer la planification des mesures d’adaptation et du développement au sens plus large.

Évaluation de la vulnérabilité et des risques

Sous ce volet, les techniques et méthodologies d’évaluation de la vulnérabilité et des risques seront développées et des formations sur leur utilisation seront dispensées.

Par la suite, environ dix évaluations de la vulnérabilité seront menées sur le terrain. Cette activité sera mise en œuvre en collaboration avec l’Institut des Ressources naturelles des Caraïbes (CANARI) et les résultats des évaluations serviront pour définir les futurs aménagements territoriaux, le zonage et la planification du développement.

Un certain nombre d’évaluations des risques et des menaces seront également réalisées, et des cartes topographiques indiquant les zones à risque et les niveaux de risque seront produites en partenariat avec l’Administration Nationale de l’Océan et de l’Atmosphère (NOAA).

Projets d'adaptation

L'élaboration et la mise en œuvre de projets concrets d'adaptation seront basées sur les expériences acquises dans le cadre du Projet « Special Pilot Adaptation to Climate Change » (SPACC) à Sainte-Lucie, la Dominique et St-Vincent-et-les-Grenadines. Après l'identification et l'examen préliminaire (études de faisabilité, consultations participatives) des interventions potentielles d'adaptation, au moins deux projets d'adaptation seront financés et mis en œuvre.

Accès aux financements carbone

Le programme vise à renforcer les capacités régionales et nationales pour un accès accru aux financements carbone disponibles. Pour améliorer la participation de la région au MDP, le programme soutiendra: (1) la création et l'opérationnalisation d'Autorités nationales désignées (AND); (2) l'élaboration de critères de sélection pour des propositions de projets dans le domaine des énergies renouvelables; et (3) le développement participatif et la mise en œuvre de deux projets d'énergie renouvelable dans des communautés autochtones. En outre, afin d'accroître la préparation de la région à accéder aux financements REDD, le programme organisera un séminaire sur le mécanisme REDD. L'accent sera mis sur le renforcement des capacités en matière d'élaboration de scénarios de référence et de conformité avec les exigences suivi et de vérification. Les pays chefs de file seront le Guyana, le Belize et le Suriname.