Duration
to
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
Niger
Pays impliqués
1
Total budget
11,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

Le Niger est un pays enclavé et essentiellement désert. Avec des paysages âpres, des précipitations faibles et variables, des sécheresses fréquentes, des températures extrêmes et des pluies torrentielles causes d’érosion, cet endroit est l’un des plus vulnérables au monde. Pour ne rien arranger, le pays est exposé à des risques d’instabilité politique tant interne que régionale. 

Tous ces facteurs affectent la production du secteur agricole et donc la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une préoccupation majeure pour la population appauvrie et son gouvernement. 

Lancée par le gouvernement fin 2011, l’Initiative 3N couvrant la sécurité alimentaire et le développement agricole durable, communément appelée « Les Nigériens nourrissent les Nigériens », vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle tout en encourageant une agriculture durable.

L’intervention proposée combine des actions de terrain qui répondent aux préoccupations essentielles du gouvernement et de la population du Niger en matière de résilience des systèmes de production alimentaire au changement et aux risques climatiques, et un appui institutionnel qui doit remédier aux faiblesses actuelles du système national de suivi-évaluation des interventions liées au changement climatique et de certains aspects de l’opérationnalisation de l’Initiative 3N  pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole durable (« I3N »). Elle a pour objectif général de contribuer à l’amélioration de la résilience des populations nigériennes face au changement et aux risques climatiques. Son objectif spécifique est de renforcer la capacité des acteurs nationaux à divers niveaux à gérer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole d’une manière plus intégrée, durable et résiliente au changement et aux risques climatiques. 

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
11,000,000.00 €
Specific objectives

Renforcer la capacité des acteurs nationaux de divers niveaux à gérer la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que le développement agricole selon des méthodes intégrées, durables et résilientes au changement climatique.

Key achievements

Démarrage de cinq projets de terrain touchant plus d’une trentaine de communes et reparties au niveau des régions de Dosso et Zinder (montants arrondis) :

  • Projet d’Amélioration de la résilience au changement climatique par la diffusion de technologies de gestion intégrée Eau-Sol-Agro-Sylvo-Pastoral exécuté par l’ICRISAT (1,3 millions EUR);

  • Projet de Renforcement de la résilience de la résilience des acteurs ruraux des 6 communes du département de Dogondoutchi face au changement et aux risques climatiques, exécuté par l’ONG Eau Vive (1,5 millions EUR);

  • Projet d’Amélioration durable de la viabilité des filières agricoles pour les producteurs familiaux dans le Département de Mirriah (Zinder, Niger) exécuté par CISV (1 million EUR) ;

  • Projet d’Appui au Développement de la résilience des ménages face au changement climatique dans la région de Zinder KARKO par LWR (1,3 millions EUR);

  • Projet d'Amélioration de la Résilience Climatique et de la Sécurité Alimentaire dans les communes rurales de Soucoucoutane et Dogonkiria (PARC-SASD) exécuté par COOPI (0,9 millions EUR).

Main activities per result

Les résultats escomptés concernent à la fois le niveau local/régional et le niveau central :

  • Au niveau local, dans les communes ciblées des régions de Dosso et Zinder, des actions de terrain doivent permettre de renforcer les productions agro-sylvo-pastorales et la gestion durable des terres et des écosystèmes dans une optique de résilience accrue au changement et aux risques climatiques.

  • Simultanément, dans les mêmes régions de Dosso et Zinder, les acteurs régionaux et locaux se verront dotés de capacités renforcées pour coordonner, accompagner et gérer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole dans une optique de durabilité et de résilience aux risques climatiques.

  • Au niveau central, le Conseil national de l’environnement pour un développement durable (CNEDD) disposera d’un système opérationnel de suivi-évaluation des initiatives liées au changement climatique, à la lutte contre la désertification et à la gestion de la biodiversité constituant le fondement d’un dispositif d’identification, de diffusion, de réplication et de déploiement à grande échelle des bonnes pratiques de résilience au climat, permettant leur intégration effective, entre autres, dans les stratégies et plans d’action sectoriels contribuant à la mise en œuvre de l’I3N.

  • Enfin, le dispositif de mise en œuvre et de gouvernance de l’I3N sera renforcé en vue de préparer des appuis ultérieurs à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et au développement agricole durable et résilient au climat sous la forme d’une approche programme.

Le projet s’inscrit dans le prolongement de 2 projets en cours dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement (FED), le Projet d’appui au développement du secteur rural (PADSR) et le Projet d’appui au démarrage de l’approche programme dans le secteur du développement rural (ADAP), tout en mettant un accent plus spécifique sur la résilience aux risques climatiques. Il est aussi en parfaite cohérence avec l’axe 1 du 11ème FED relatif à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la résilience. Son volet d’actions de terrain contribue au domaine prioritaire « adaptation » de l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC), et ses volets d’appui institutionnel au domaine « intégration du changement climatique dans les efforts de réduction de la pauvreté et de développement ».
 

Les activités principales concernent notamment:

  • L’élaboration et mise en œuvre de projets de terrain sélectionnés sur la base d’un appel à propositions

  • Le renforcement de la coordination régionale de l’Initiative 3N pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole durable (« I3N ») dans son rôle d’intégration de toutes les démarches de développement agricole durable

  • Le renforcement des capacités des autorités régionales, des services techniques déconcentrés (au niveau des régions, départements et communes concernés) et des chambres régionales d’agriculture à accompagner les projets de terrain et à en tirer des enseignements 

  • L’appui à l’intégration du changement climatique dans les plans de développement communaux (PDC) des communes ciblées n’ayant pas encore effectué cette démarche, et éventuellement dans les plans de développement régional (PDR) des régions de Dosso et Zinder

  • L’appui à la conception et la mise en œuvre effective d’un système global de suivi-évaluation des initiatives liées au changement climatique, à la lutte contre la désertification et la gestion de la biodiversité

  • L’appui à l’établissement des indicateurs propres au système de suivi du CNEDD ainsi qu’au renforcement sélectif des dispositifs de suivi-évaluation nationaux existants qui alimentent le tableau de bord d’indicateurs du CNEDD

  • La mise en place d’un dispositif institutionnel favorable à la capitalisation de l’expérience, la diffusion et la réplication des bonnes pratiques et approches couronnées de succès en matière de réponse au changement climatique, de lutte contre la désertification et de gestion de la biodiversité

  • Le renforcement du système de suivi-évaluation de l’I3N

  • Le renforcement des capacités en matière de suivi des financements, de programmation et de budgétisation à moyen terme

  • Le soutien au cadre de concertation et de pilotage de l’I3N