Duration
to
Status
Active programmes
Région
Afrique
Pays
République Démocratique du Congo
Pays impliqués
1
Total budget
14,00 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

Les forêts couvrent 67% du territoire de la RDC, avec une superficie estimée à 155,5 millions d'hectares, dont 99 millions d'hectares de forêts denses humides. Comparativement à d'autres régions de forêts tropicales, le bassin du Congo et la RDC ont connu un rythme de déforestation assez modéré au cours des dernières décennies. Néanmoins, la dégradation et la déforestation des forêts sont considérables dans certaines régions, en particulier dans les environs de Kinshasa et d'autres grandes villes. En RDC comme ailleurs dans le bassin du Congo, les forêts sont une source majeure de moyens de subsistance et de revenus pour le secteur tant formel qu'informel. L'amélioration de la protection et de la gestion des forêts est donc une composante essentielle de la réponse de la RDC au changement climatique, en termes tant d'adaptation que d'atténuation.

GCCA's action programme
Geographical scope
Initial GCCA/GCCA+ contribution
14,000,000.00 €
Specific objectives

Mettre en œuvre à plusieurs niveaux des programmes de formation aux thématiques d’adaptation et d’atténuation.

Soutenir la réalisation d’un programme de plantations agroforestières et de restauration et gestion des forêts dégradées à l’est de la RDC.

Key achievements
  • Un contrat avec le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR) a été signé pour la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités et de terrain. Le chef de projet a lancé les premières activités, notamment pour l’acquisition des équipements.
  • L’atelier de lancement du projet a eu lieu les 15-16 mai 2013 à Kinshasa, à la suite de quoi les activités de terrain vont pouvoir démarrer.
  • Les activités dans l'est de la RDC sont en phase de lancement, avec la finalisation des partenariats sur le terrain et le lancement des études d'impact. Une stratégie a été mise en place pour éviter les retards qui pourraient être causés par la situation sécuritaire.
  • Deux missions d'appui institutionnel à court terme sont en préparation pour aider le Ministère de l'Environnement à tirer des enseignements des interventions dans le secteur forestier ayant un impact sur l'atténuation du changement climatique.
Main activities per result

Les ressources humaines sont mieux formées et plus efficaces dans les thématiques liées à l’adaptation et à l’atténuation.

Le programme de l’AMCC fournira un appui technique au Ministère de l’environnement pour l’intégration du changement climatique dans les stratégies nationales en matière de forêts et d’énergie.

Le pôle de formation de l’Université de Kisangani se verra renforcé pour accompagner la transition générationnelle au sein de l’administration en charge des forêts et de l'environnement. Un appui sera donné au développement et à la mise en œuvre de programmes de formations courtes, ainsi qu’à la poursuite de formations diplômantes et d’activités de recherche initiées sur les fonds du 10ème FED et par d‘autres donateurs.

Dans les activités de développement des capacités, l'accent sera mis sur le renforcement des compétences requises pour l'adaptation basée sur les écosystèmes, la mesure et le suivi des stocks de carbone, la recherche de synergies entre adaptation et atténuation dans le secteur forestier, et l'élaboration de stratégies d’adaptation et d’atténuation qui soient tout à la fois efficaces, efficientes et équitables. Les programmes seront adaptés à différents groupes-cibles, notamment les fonctionnaires, les responsables de l’élaboration des politiques, les médias et la société civile. L’on procèdera également à l’acquisition du matériel nécessaire à la réhabilitation de certains centres de formation.

Dans la deuxième région la plus peuplée du pays, des plantations agroforestières et des écosystèmes forestiers restaurés et gérés fournissent du bois-énergie et des revenus aux populations locales, permettant ainsi de réduire la pression sur les forêts protégées.

Des mesures concrètes seront prises pour protéger les forêts de la partie orientale du pays, notamment aux alentours du Parc national des Virunga. Dans la foulée d'initiatives couronnées de succès dans la partie occidentale du pays, le programme soutiendra le développement de plantations de bois-énergie, à diverses échelles et par divers acteurs (communautés villageoises, petits propriétaires fonciers, investisseurs privés). Un soutien sera également apporté à la restauration et la gestion plus durable des forêts naturelles dégradées.

Cette composante du programme nécessitera la réalisation d’études d’impacts sociaux et environnementaux et d’études d’accompagnement (par ex. plans d’aménagement, aspects liés au foncier, planification générale,…). Elle apportera aussi un soutien direct au développement et à la gestion de plantations agroforestières. Les zones prioritaires seront définies et des accords seront conclus avec les pouvoirs publics locaux, y compris les entités décentralisées et les autorités coutumières. Des plans de gestion communautaire des forêts centres sur la production de bois-énergie seront également élaborés.

Ces approches devraient accroître l'approvisionnement durable en bois pour la fabrication de charbon de bois, offrir de nouveaux moyens de subsistance et possibilités de revenu pour les populations locales, permettre l’accroissement des stocks de carbone (créant ainsi des possibilités d’accès aux financements internationaux liés au carbone), et au bout du compte, réduire la pression sur les forêts naturelles.

Challenges and leçons apprises (selection)
  • Le bon ancrage du programme dans la stratégie et les priorités nationales constitue un atout.
  • Les diverses composantes du programme (appui à l’intégration du changement climatique, renforcement des capacités et activités de terrain) se complètent et doivent se nourrir l’une l’autre.
Way forward (selected)

Les activités d’appui au renforcement du pôle de formation de l’Université de Kisangani devraient commencer rapidement après l’atelier de lancement du projet.