Renforcer la résilience du Belize en vue de l'adaptation aux effets du changement climatique

Duration
to
Status
Active programmes
Région
Caraïbes
Pays
Belize
Pays impliqués
1
Total budget
2,90 M€
Sector(s)
GCCA priority area(s)
Effets du changement climatique sur la région

L'économie du Belize, comme celle de tous les pays côtiers de faible altitude dans les Caraïbes, repose sur les secteurs de l'agriculture, de la pêche, du bois et du tourisme. Le Belize subit fréquemment des dégâts provoqués par des ouragans, raz de marée, inondations et vents violents, qui affectent l'agriculture, les biens et infrastructures, et ont des répercussions dévastatrices sur l'économie. Au cours des 75 dernières années, 21 tempêtes tropicales ont été enregistrées au Belize. Dans un cas sur trois, il s'agissait d'un ouragan de catégorie 3. Qui plus est, ces phénomènes extrêmes gagnent en fréquence depuis quelques années.

Une hausse du niveau de la mer pourrait entraîner des conséquences telles que l'érosion côtière et la perte de terres, des inondations, la salinisation des sols et l'intrusion d'eau salée dans les nappes phréatiques. La quantité et la qualité de l’approvisionnement en eau peuvent affecter la production agricole et la santé humaine. De même, les changements de la température de la surface de la mer et de la circulation océanique pourraient affecter les organismes marins, y compris les coraux, les herbiers marins et les stocks de poissons.

En 2009, le gouvernement du Belize a adopté une Politique nationale intégrée de gestion de l’eau ainsi qu’une Stratégie nationale d’adaptation au changement climatique dans le secteur de l’eau. Cette stratégie offre une base solide pour intégrer le changement climatique dans le secteur.

GCCA's action programme
Geographical scope
Country groups
Initial GCCA/GCCA+ contribution
2,900,000.00 €
Specific objectives

Améliorer la résilience au changement climatique en menant des interventions dans le secteur de l'eau en cohérence avec d'autres initiatives en cours.

Renforcer les capacités institutionnelles du gouvernement du Belize en matière de changement climatique. L'un des objectifs consiste à appuyer l'établissement la création d'une agence permanente de gestion du changement climatique au sein du Ministère des ressources naturelles et de l'environnement. Cette agence offrira des services d'expertsson expertise en matière économique, sociale et environnementale.

Key achievements
  • L’Autorité nationale des ressources intégrées en eau (NIWRA) a pris des mesures afin d’assurer son institutionnalisation avant d’être complètement opérationnelle.

  • En parallèle, des études ont été lancées afin de mieux connaître les ressources en nappes phréatiques et d’élaborer un plan directeur de gestion intégrée de l'eau.

  • Des activités de renforcement des capacités en matière de réponse nationale aux menaces du changement climatique ont également démarré. Elles consistent notamment à conduire des évaluations de la vulnérabilité et de l’adaptation, avec un accent sur les secteurs de l’agriculture, du tourisme, de la pêche, du développement côtier, de l’eau et de la santé. Ces activités visent au développement de stratégies nationales de réponse en matière d’adaptation.

  • Avec le soutien des autorités nationales et d’organisations non gouvernementales (NEMO, SEA, MNRA, MLLGRD & NEMO et MFFSD), cinq projets pilotes ont été lancés:
    • Renforcement de la résilience des communautés – Préparer les communautés à atténuer efficacement les effets des risques associés aux changements climatiques dans leur région (Organisation nationale de gestion des urgences - NEMO)
    • Partenariat social d’adaptation dans le but d’assurer le bien-être des communautés (Association environnementale du Sud-Est - SEA)
    • Changement climatique et sécurité alimentaire: Développer une résilience chez les producteurs de bétail du district de Belize (Ministère des ressources naturelles et de l’agriculture - MNRA)
    • Accélération de la couverture en eau potable: Piloter des solutions innovantes en assurant des approvisionnements locaux en eau (Ministère du travail, du gouvernement local et du développement rural – MLLGRD, & NEMO)
    • Gestion forestière appliquée: «Renforcer les capacités pour la restauration des bassins versants touchés par les catastrophes naturelles» (Ministère des forêts, de la pêche et du développement durable - MFFSD)
  • Ces projets pilotes offrent d’excellentes possibilités d’accroissement d’échelle. Par exemple, un défi auquel s’est attelé le projet pilote n° 2 consiste à obtenir un engagement plus ferme du Ministère de l’éducation envers la composante éducative du projet. Plus précisément, il essaie de convaincre le Ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports d’approuver le «Belize Marvelous Mangroves Curriculum» (programme «merveilleuses mangroves du Belize») et le «Mangrove Restoration Guide» (Guide de restauration des mangroves) pour leur inclusion dans les programmes scolaires du Belize.

Main activities per result

La résilience du secteur de l'eau aux impacts potentiels du changement climatique s'accroît.

Un appui sera fourni pour faciliter l'institutionnalisation de l'Autorité nationale des ressources intégrées en eau (NIWRA) au sein du Ministère des ressources naturelles et de l'environnement (MNRE). À cet effet: 1) Une assistance technique sera fournie à la NIWRA, de création récente, afin de faciliter son développement institutionnel et d’assurer sa viabilité financière. 2) Les lois et règlements requis pour habiliter la NIWRA à agir seront élaborés et mis en application. 3) Des profils nationaux de vulnérabilité des ressources en eau et les plans de sécurité hydrique correspondants seront préparés. 4) Une évaluation des ressources en eau sera réalisée afin d'alimenter un plan directeur de gestion intégrée de l'eau.

Un projet pilote intitulé «Changement climatique et sécurité alimentaire: développer la résilience chez les producteurs de bétail du district de Belize» sera mis en œuvre. Un autre projet étudiera les façons de garantir un approvisionnement durable en eau et de remédier aux problèmes de qualité de l'eau. L'adaptation aux inondations sera améliorée par l'introduction de mesures adéquates de gestion des bassins versants. Enfin, dans le but d'atténuer les effets négatifs de l'érosion des sols, la gestion de l'utilisation des terres et la replantation de forêts endommagées seront envisagées à des endroits stratégiques.

Les capacités nationales en matière de planification et de coordination d'une réponse nationale aux menaces du changement climatique sont renforcées.

Un appui sera fourni pour faciliter l'institutionnalisation de l'Autorité nationale des ressources intégrées en eau (NIWRA) au sein du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement (MNRE). À cet effet: 1) Une assistance technique sera fournie à la NIWRA, de création récente, afin de faciliter son développement institutionnel et d’assurer sa viabilité financière ; 2) Les lois et règlements requis pour habiliter la NIWRA à agir seront élaborés et mis en application ; 3) Des profils nationaux de vulnérabilité des ressources en eau et les plans de sécurité hydrique correspondants seront préparés ; et 4) Une évaluation des ressources en eau sera réalisée afin d'alimenter un plan directeur de gestion intégrée de l'eau.

Une campagne aidera les décideurs politiques de différents niveaux à améliorer leurs connaissances et compétences en matière d'adaptation et d'atténuation du changement climatique. En ce qui concerne l'éducation, la formation et la sensibilisation du public au changement climatique, les fonctionnaires et les représentants de la société civile se verront offrir des possibilités de formation et de développement des capacités.

L'élaboration d'une politique nationale globale en matière de changement climatique sera appuyée.

La transition du Belize vers une trajectoire de développement à faibles émissions de carbone sera facilitée, principalement par le biais de sessions de formation et d’ateliers portant sur l'utilisation d'un cadre de modélisation de la croissance à faibles émissions de carbone à des fins de planification.

Challenges and leçons apprises (selection)
  • Les projets reconnaissent les avantages de l'intégration de leurs programmes de travail dans les plans annuels des ministères. Cette approche a amélioré l’appropriation des activitiés par les autorités nationales, ainsi que le potentiel de durabilité de l’action.

  • Mise à l'échelle: le partenariat avec le Centre de la Communauté des Caraïbes sur les Changements Climatiques (CCCCC) a offert d'excellentes occasions de multiplier les effets du projet ainsi que des interventions à grande échelle. Le projet a coordonné ses activités avec le CCCCC sur les actions d'éducation et de socialisation, le développement de stratégies sectorielles, la mise au point d'une politique nationale globale et d’un plan d'action sur le changement climatique, et enfin lors d’actions de renforcement des capacités de l’Office national pour le changement climatique.

  • Coordination: les structures établies grâce aux investissements de l'AMCC ont travaillé pour soutenir la coordination des portefeuilles nationaux. Un exemple clé de ceci est représenté par l'Office national pour le changement climatique, qui est chargé de coordonner toutes les initiatives en cours dans le domaine.

Way forward (selected)
  • Mise à l’échelle au niveau national: le partenariat avec le Centre sur le Changement climatique de la Communauté des Caraïbes (CCCCC) a offert d'excellentes occasions de multiplier les effets du projet ainsi que de renforcer l’intervention. Le projet se coordonne avec le CCCCC sur des actions d'éducation et de socialisation, le développement de stratégies sectorielles, la mise au point d'une politique nationale, la définition d’un plan d'action sur le changement climatique et pour le développement des capacités du bureau national sur le changement climatique.

  • Coordination: les structures établies avec le soutien de l'AMCC appuient aujourd’hui la coordination de portefeuilles nationaux. Un exemple probant de cette bonne coordination est l'Office national sur le changement climatique, qui est chargé de coordonner toutes les initiatives en cours dans le domaine.

Quotes

«Le développement n'est pas durable s'il nuit à l'environnement, à la biodiversité et aux ressources naturelles, et s'il accroît l'exposition et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles. La politique de développement de l'UE devrait promouvoir une économie verte capable de générer de la croissance et de contribuer à réduire la pauvreté en valorisant le capital naturel et en  investissant dans celui-ci, notamment en appuyant les possibilités de marché relatives aux technologies propres, à l'énergie et à l'utilisation rationnelle des ressources, et en encourageant le développement local tout en stimulant l'innovation, l'usage des TIC et la réduction des utilisations non durables des ressources naturelles. Elle devrait continuer à améliorer la résilience des pays en développement aux conséquences du changement climatique.» 

Ambassadrice Paola Amadei, chef de la Délégation de l'UE auprès de la Jamaïque, du Belize, des Bahamas, des Îles Turks-et-Caïcos et des Îles Caïmans.