timor lesteLes populations rurales du Timor-Leste vivent dans un cadre agroécologique particulièrement fragile et dans une situation d’économie rurale faible. Le changement climatique exacerbe les problèmes de sécurité alimentaire existants par la dégradation des ressources naturelles, la probabilité accrue de catastrophes naturelles, les vents forts, les glissements de terrain, les crues éclairs, les pénuries d’eau et les conflits pour les ressources. La déforestation est aussi une préoccupation majeure. Les forêts sont détruites à des fins agricoles et le bois est utilisé comme combustible domestique par 90 % des ménages. On estime que le couvert forestier a diminué de près de 30 % entre 1990 et 2010, c’est-à-dire d’environ 1,7 % par an.

Lire l'etude de cas

Regarder la video