L’AMCC+, la presse en parle : Des cultures abondantes pour les communautés locales de Zambie

Dans le district de Mufumbwe, au nord-ouest de la Zambie, un projet d’agriculture intelligente face au climat financé par l’initiative AMCC+ de l’UE a commencé à porter ses fruits : 5 000 personnes profitent aujourd’hui des tomates, des légumes verts, des aubergines, du gingembre, de l’ail, des haricots, des arachides, des pommes de terre, des patates douces, des oignons et des bananes produites dans le cadre de ce projet.

La gestionnaire de projet Mailes Zulu explique que les 200 agriculteurs participant à ce projet, qui couvre 14 hectares, ont constaté une amélioration de leurs moyens de subsistance après avoir vendu leur production aux communautés locales. Les agriculteurs utilisent leur production pour nourrir leur famille et vendent l’excédent aux communautés des environs. Un forage a été effectué et un système d’irrigation goutte-à-goutte a été installé pour alimenter en eau les légumes et les arbres fruitiers plantés par les bénéficiaires du projet.

 « Quand nous demandons de l’argent, c’est ici qu’il est investi », précise la gestionnaire en montrant du doigt les champs d’arachides et les feuilles de potiron en pleine croissance. Ce projet est un tel succès qu’il a obtenu la reconnaissance du gouvernement zambien.

Le projet de Mufumbwe est géré par l’organisation Save the Environment and People Agency (SEPA) sous la supervision attentive du CCARDESA, avec des financements de l’Union européenne (UE) alloués au titre du programme d’Alliance mondiale de lutte contre le changement climatique+ (AMCC+), en collaboration avec le Secrétariat de la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA) afin d’atténuer les effets du COVID-19 et du changement climatique sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Ce projet bénéficie des services de vulgarisation du ministère zambien de l’Agriculture.

Il s’inscrit dans le cadre d’une extension du programme AMCC+ qui vise à renforcer la capacité des États membres de la CDAA à entreprendre des actions d’adaptation et d’atténuation aux échelles régionale et nationale en réponse aux problèmes causés par les effets du changement climatique. L’UE a contribué à hauteur de 8 millions d’euros au projet global de l’AMCC+ visant à améliorer la capacité des États membres de la CDAA à atténuer les effets du changement climatique et à s’y adapter, ainsi qu’à faire davantage entendre leur voix dans les négociations internationales relatives au changement climatique.

Lire l’article:

Le projet de l’AMCC+ et du CCARDESA porte ses fruits en Zambie