L’AMCC+, la presse en parle : Le nouveau circuit de résilience de Cuba

L’élaboration d’un nouveau circuit de résilience, basé sur la description des différents endroits et sites où des mesures d’adaptation au changement climatique sont déployées, est une priorité pour Resiliencia Costera, un projet financé par l’initiative AMCC+ de l’UE. La communauté de Santa Rita, située à proximité de Nuevitas et de la mer, est l’un de ces sites bénéficiant d’une intervention directe.

« Il est nécessaire de consolider les alliances au niveau local et de promouvoir le travail communautaire à Santa Rita, un site niché entre la réserve naturelle de Cayos Ballenatos et les mangroves de la baie de Nuevitas », selon Selmira Perdomo Sierra, la coordinatrice nationale en charge de la communication et de la visibilité du projet.

L’idée est de « reconnaître les lieux où nous intervenons et de pouvoir montrer ce que nous faisons d’une façon descriptive aux gens qui visitent la région ».

C

 

Le projet Resiliencia Costera cherche à développer les capacités en matière de réduction des risques de catastrophe, ainsi qu’à renforcer la mise en place de mesures d’adaptation au changement climatique basées sur les écosystèmes et les communautés, en intégrant ces approches dans la planification du développement. Plusieurs formations sont actuellement dispensées pour développer l’expertise technique et viser les jeunes et les médias, avec l’initiative #soyresiliente.

Resiliencia Costera a pour but d’améliorer la capacité de Cuba à faire face aux pires répercussions du changement climatique. Il s’agit d’un projet financé par l’initiative AMCC+ de l’UE, en collaboration avec l’Agence cubaine pour l’environnement et le Groupe national d’évaluation des risques, et mis en œuvre par le Programme des Nations unies pour le développement.

Lire les articles