L’AMCC+, la presse en parle : Un appel à participer activement à la gestion des zones côtières en Gambie

Le gouverneur de la région gambienne de North Bank, M. Lamin Saidykhan, a réaffirmé que le changement climatique est et demeure un important problème d’ordre économique, social et environnemental, et a donc demandé l’adoption d’une approche agressive et intégrée pour développer les capacités locales en matière de résilience face au changement climatique en vue de limiter les répercussions négatives sur les moyens de subsistance de la population locale.

Le gouverneur participait à une action pour sensibiliser les communautés côtières et les encourager à s’impliquer activement dans la gestion durable des ressources naturelles partagées afin de faire face aux risques et aux effets du changement climatique.

Il s’est exprimé en ces termes :« Historiquement, les zones côtières du monde entier figurent parmi les régions les plus intensivement exploitées en raison de leur richesse en ressources naturelles. Il existe donc un net conflit entre la nécessité d’utiliser les ressources côtières et celle de les préserver afin de garantir un approvisionnement durable de ces ressources pour les générations futures. »

En vue de remédier à ces préoccupations, un dispositif de Gestion intégrée des zones côtières (ICZM) a été élaboré. L’ICZM est un système de gouvernance qui instaure le cadre juridique et institutionnel requis pour faire en sorte que les plans de développement et de gestion des zones côtières intègrent des objectifs environnementaux, sociaux et économiques et soient élaborés avec la pleine implication et participation des populations affectées. Le but de l’ICZM est de maximiser les avantages fournis par les zones côtières, tout en minimisant les conflits et les effets néfastes que les activités ont les unes sur les autres ainsi que sur les ressources et sur l’environnement. Ce système vise aussi à guider le processus décisionnel du gouvernement en ce qui concerne l’affectation équitable et l’exploitation durable des ressources naturelles.

Ce programme est financé par l’Alliance mondiale de lutte contre le changement climatique+ (AMCC+) de l’Union européenne (UE) et mis en œuvre par l’Agence nationale pour l’environnement (NEA).

Lire les articles: