Myanmar: the story of a strategy against climate change

 

Labutta, au cœur du delta de l’Irrawaddy, est l’un des villages qui ont été frappés par le cyclone Nargis il y a 10 ans, l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire du Myanmar. Ce cyclone dévastateur de quatrième catégorie a balayé le golfe du Bengale, créant des ondes de tempête qui ont ravagé les champs et les cultures, et ont détruit des milliers d’habitations. Au total, 2,4 millions de personnes ont été déplacées et plus de 138 000 ont perdu la vie. Dans l’indice mondial des risques climatiques (IRC), qui analyse quels pays sont les plus affectés par les phénomènes climatiques extrêmes, le Myanmar occupait la troisième place pour la période 1997-2016 – derrière le Honduras et Haïti.

Myanmar

 

L’Alliance mondiale contre le changement climatique du Myanmar (MCCA), soutenue par l’AMCC, finance la construction d’abris anticycloniques multifonction, ainsi que la planification de l’adaptation pour la région du delta de l’Irrawaddy, en concertation avec les communautés et les autorités locales. Le MCCA a aussi joué un rôle central dans l’élaboration de la contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) du Myanmar. En plus de concevoir la stratégie et le master plan de lutte contre le changement climatique du Myanmar (MCCSMP, Myanmar Climate Change Strategy and Master Plan), le MCCA a fourni du soutien technique pour la rédaction de la CPDN, ce qui a permis au document d’être prêt à temps pour être soumis à la CCNUCC.

Le MCCA a choisi de mettre en place un groupe de travail technique (GTT) en tant que mécanisme de coordination multisectoriel pour aider à la rédaction de la MCCSMP, l’un des principaux objectifs du programme. Le ministère des ressources naturelles et de la conservation environnementale a reconnu l’intérêt et le succès de cette approche consultative.

Le GTT a participé à des réunions sectorielles et plénières, en veillant à ce que le MCCSMP – en particulier ses modalités institutionnelles et la planification de sa mise en œuvre – soit inclus dans le cadre de la CPDN.

Durant ce processus, le MCCA a aussi organisé une série d’ateliers sectoriels et de réunions bilatérales sur l’atténuation et l’adaptation en lien avec l’exploitation forestière, l’énergie, l’industrie, le transport et l’agriculture. Cette approche a été particulièrement efficace et a joué un rôle clé dans la bonne coordination de discussions dynamiques, étant donné que les actions proposées étaient réparties à travers plusieurs ministères.

La CPDN a été coécrite et soumise en utilisant les ressources du MCCA pour :

  • Évaluer les actions d’adaptation en cours sur le terrain, reflétant ainsi la nécessité d’une approche coordonnée et programmatique de l’adaptation au niveau national ;
  • Identifier les aspects clés et rédiger les circonstances nationales ;
  • Organiser un certain nombre de groupes de discussion et de consultations bilatérales (exploitation forestière, énergie, agriculture) ;
  • Réaliser des entretiens, collecter des données et faciliter le travail des consultants externes ;
  • Participer aux discussions sur la CPDN entre mars et juin 2016 en vue de la transformer en CDN ; • Coorganiser les consultations avancées sur la mise en œuvre de la CPDN en mars 2016.

 

LIENS

Myanmar Climate Change Policy

Myanmar Climate Change Strategy (2018 - 2030)

Myanmar Climate Change Master Plan (2018 - 2030)