Programme d’alimentation et de nutrition de l’AMCC+ pour atténuer l’impact de la COVID-19 au Zimbabwe

 

Zimbabwe

 

Le projet sera mis en œuvre par le Centre de coordination de la recherche et du développement agricoles pour l’Afrique australe (CCARDESA), avec un financement de l’Union européenne (UE), via la Communauté de développement d’Afrique australe (CDAA).

Ce projet est une extension du programme de l’Alliance mondiale contre le changement climatique Plus (AMCC+) et a pour objectif de renforcer les capacités des États membres de la CDAA à prendre des mesures d’adaptation et d’atténuation aux niveaux régional et national, afin de répondre aux défis engendrés par les impacts du changement climatique.

L’UE a dégagé 8 millions d’euros en faveur du projet de l’AMCC+ en vue de renforcer les capacités des États membres de la CDAA à atténuer les impacts du changement climatique et à s’adapter à ceux-ci, ainsi qu’à mieux faire entendre leur voix dans les négociations internationales sur le changement climatique.

La pandémie a perturbé les systèmes alimentaires, y compris la production et la commercialisation des denrées, en raison des confinements imposés par les pays. La menace croissante qui pèse sur les moyens de subsistance, l’alimentation et la nutrition appelle à des interventions urgentes pour atténuer l’impact sur les pays les plus affectés.

Les bénéficiaires du projet ont encore une fois insisté sur la nécessité d’investir dans la production de légumes et de miel, ainsi que dans la production et la transformation de la papaye, du moringa et du baobab. L’appropriation des activités du projet par la communauté a été soulignée lors du lancement du projet. Les terres allouées au projet et un puits déjà couplé à une installation d’irrigation témoignent des grandes chances de réussite du projet, dont les activités devraient se poursuivre une fois les financements épuisés. Le projet devrait inclure une ferme-école, et le modèle devrait être répliqué dans d’autres régions du pays.

Lire les articles: