Récolter de l’espoir : la spiruline du lac Tchad

 

Sur les rives du lac Tchad, des groupements locaux de femmes et de jeunes filles nommés « Taira et Sando» travaillent sans relâche pour récolter et transformer  l'algue bleu-verte connue sous le nom de spiruline (Spirulina platensis) et mondialement reconnue par ces vertus nutricaments (thérapeutiques, alimentaires et nutritionnels). Ces femmes et jeunes filles travaillent à l'ombre d'un arbre solitaire et sous des températures qui s'envolent régulièrement au-delà des 40.

 

 

chad

 

Elles utilisent des équipements et matériels de production tels que les séchoirs solaires et autres petits matériels appropriés pour produire la spiruline en pate, poudre, plaquette et en croquette. Ces produits de la spiruline améliorés par ces femmes et jeunes de la Province du Lac sont vendus au niveau national et international sous forme de comprimés et de poudres séchés conditionnées dans les flacons ou des emballages en plastiques. La spiruline transformée en comprimés, peut se vendre jusqu'à 20 euros le paquet dans des magasins de santé occidentaux.

 

 

spiru

 

En plus d'être un complément alimentaire écologique et riche en nutriments pour les humains et les animaux, la spiruline se présente également comme une solution possible afin de pallier les problèmes d’insécurité alimentaire et de malnutrition dans les pays en voie de développement. Mais il ne s'agit pas d'un aliment nouveau… En effet, la spiruline est une espèce endémique des lacs Tchad et du Mexique, consommée depuis des siècles par les peuples indigènes d'Afrique et d'Amérique centrale.

 

spiru En ce sens, ces 3 000 femmes et jeunes filles sont en train de transformer une pratique traditionnelle et ancienne de production de spiruline et un travail historiquement effectué par les femmes de la tribu Kanembu qui constitue une réelle source d'emplois et de revenus dont la Province a besoin. Le changement climatique et la croissance rapide de la population ont entraîné un rétrécissement de 90 % de la superficie du lac Tchad depuis les années 1960 à nos jours de 25 000 km2 à 2500 km2. Il est donc essentiel de créer davantage d'emplois pour d’une part protéger le lac qui ne fait que rétrécir et d’autre part pour faire face à la crise humanitaire importante qui touche le Sahel.

 

 

 

 

 

L’amélioration et la transformation de la spiruline fait partie d'un projet de 8 millions d'euros du programme phare de l'UE sur le changement climatique, Aitambodou, l'une des jeunes femmes du groupement, montre comment elle transforme l'algue bleue-verte en poudre sèche à l'aide d'un broyeur, qu'elle mélange ensuite à de l'eau pour former une pâte épaisse. A proximité, son amie Tayrah prend des poignées de cette pâte verte dans un seau en plastique, la moule et la fait ensuite sécher dans un support spécialement conçu à cet effet.

 

Développement du système d’exhaure solaire pour la mise en valeur des ouadis aux fins agricoles dans la province du Tchad

 

Les systèmes solaires installés au profit des ménages vulnérables pour la mise en valeur des ouadis dans la province du Lac présentent un moyen de production durable et éfficace pour irriguer les parcelles agricoles et la consommation d’eau potable pour les ménages.

 

Levegetable fonctionnement de ces systèmes solaires permet de cultiver non seulement la spiruline, mais aussi les aubergines, des piments, des d’oignons, des carottes, des tomates, des Gombo, des betteraves , Fenugrec et Nijela sativa (kamoun et hilba en arabe local)  comme culture de rentes pour leur valeur commerciale élevée dans les marchés locaux. 

 

Le secteur agricole au Tchad étant très vulnérable au changement climatique, necessite l'utilisation des énergies renouvelables pour la mise en place des systèmes d’exhaure d’eau solaire pour l’'irrigation des champs et l’accroissement de la production agricole afin d’améliorer les conditions de vie des ménages vulnérables et d’aider les agriculteurs à faire face à la variation des précipitations et au changement climatique dans la province du Lac.

 

solaire

 

Aujourd'hui, avec la mise en place de ces systèmes solaires, les agriculteurs de la Province du Lac s’organisent en groupement et/ou par villages pour produire les différentes cultures ci-haut citées, les vendre et utiliser les revenus issus des récoltes pour assurer la maintenance des équipements et acquérir des outils de production agricole. Il faut noter également que l'accès permanent à l'eau leur permet de récolter au moins trois fois par campagne agricole. Grâce aux activités de production de spiruline et à cette technologie simple et respectueuse de l’environnement mise en place par le programme AMCC+ Tchad, Aitambodou, ses amies et d’autres ménages vulnérables gagnent suffisamment de nourriture et d'argent pour s'occuper de leur famille et éduquer leurs enfants.

 

Liens: 

Galerie photo: Récolter de l’espoir : la spiruline du lac Tchad